Entreprendre dans un grand groupe : le meilleur et le pire des deux mondes – le cas de Sodexo

Etre entrepreneur au sein d’un grand groupe, c’est à la fois le meilleur mais aussi le pire des deux mondes.

C’est ce que dit Yannick Villar, intrapreneur chez Sodexo

Yannick est à la tête de l’initiative Wx : un projet qui a pour but de développer de nouveaux services pour les clients de Sodexo et d’accélérer la transformation des métiers chez Sodexo. Il nous raconte son aventure pleine de rebondissements.

Dans un premier temps, la stratégie est de monter un joint-venture avec un acteur de l’immobilier pour construire une offre commune : l’immobilier avec le service. C’est comme proposer le hardware (l’immobilier) et le software (Sodexo).

Mais les ambitions de ces deux acteurs ne sont pas alignées et le projet patine …

Finalement, le groupe immobilier se retire du projet et Yannick fait prendre a Wx un virage.

Au fil des conversations, il commence à conseiller certains clients sur la gestion de leur espace de travail. De là, il identifie une opportunité : mesurer l’usage de ces espaces de travail pour pouvoir mieux les gérer.

Capter, analyser et remonter les données d’usage des espaces de travail, bureau, salle de réunion, etc.. pour optimiser leurs usages. Voilà ce que souhaite proposer Yannick. Comme Sodexo ne sait pas faire cela, Yannick identifie une startup qui sait le faire : Connected Space Management.

Yannick propose donc à son management l’acquisition de la technologie manquante qui permet de faire ces mesures.

La proposition est finalement acceptée, ce qui confirme le soutien du management au projet Wx.

Grâce à cette capacité, Wx se développe mais l’innovation se heurte à des résistances en interne.

Certains trouvent l’activité de conseil de Wx trop abstraite en comparaison aux services concrets de Sodexo.
D’autres se demandent pourquoi cette activité n’est pas simplement vendue en supplément des autres services. Pourquoi en faire une entité indépendante ? Pourquoi faire un contrat séparé ?

Bref, pour faire coexister les intérêts de la petite structure et ceux de Sodexo, Yannick doit se battre.

Retrouvez l’histoire complète racontée par son principal protagoniste :

Ou bien sûr :

Comment sponsoriser un projet d’innovation, l’exemple de SNCF Réseau

Il y a ceux qui ont l’idée de startup et ceux qui soutiennent le projet et se battent pour lui.

Les sponsors jouent un rôle tout aussi essentiel dans la concrétisation des projets innovants.

C’est le cas de Jean-Jacques Thomas, directeur digital et innovation à la SNCF Réseau et sponsor du projet Altamétris, une startup qui a pour but de faciliter la surveillance du réseau SNCF grâce à des drones.

Jean-Jacques nous raconte comment il a créé au sein du groupe les conditions au développement de cette filiale.

Ce n’était pas gagné d’avance.

“Tant que je serai là, on n’utilisera pas les drones dans mon métier” dit un expert reconnu de SNCF réseau.

En tant que sponsor, Jean Jacques a pu aider les porteurs du projet a plusieurs reprises :

  1. Au départ, pour crée un alignement en interne et trouver des cas d’usage concret de la technologie. Cela a contribué à légitimiser le projet et à convaincre face aux résistances et aux réticences de certains.
  2. Dans un second temps, il a convaincu le management d’investir dans le projet et permis à la startup d’obtenir un statut et des moyens pour qu’elle puisse se développer sereinement.
  3. Trois ans après, en 2017, Jean Jacques va porter le projet devant la direction générale et proposer une filialisation. Notamment pour développer des cas d’usages delà de ceux de SNCF Réseau.

Jean Jacques aura fait partie de ceux qui ont structuré l’aventure d’Altamétris.

Il nous propose un regard différent sur l’entreprenariat et nous livre les leçons qu’il en a tiré pour rendre l’innovation non plus dépendante d’un contexte ou des personnes mais culturelle et systémique.

Retrouvez l’histoire complète racontée par son principal protagoniste :

Ou bien sûr :

WordPress as a base for building web applications quickly

the-beginner-s-guide-to-wordpress-multisite-18fcb53fac

WordPress has grown a lot in the past years to become on the most popular platform for web application. TechCrunch runs on it, and it’s used by CNN and other high traffic websites.

From a software development perspective, it provides out of the box a lot of the standard features a web application needs – such as sign-up, login, forgot password, navigation, content editing, photo sliders.

This leads me to consider using wordpress as a base for building web application. It does provide the standard feature a web app needs and can be extended to support more features.

Here are some of good articles I have found on the case: